Forum de discussion sur l'elevage, reproduction et soins du Discus en general

Delphine Jubillar « lestée dans le Tarn » ? Cette nouvelle théorie

Ici ont parle de tout et de rien
Avatar de l’utilisateur
sophie
Messages : 8
Inscription : 03 Nov 2021 20:50

Sarthe  France 

Delphine Jubillar « lestée dans le Tarn » ? Cette nouvelle théorie

Message non lu par sophie »

Dans les villages voisins de Cagnac-les-Mines, les habitants analysent la situation et mettent en lumière d’autres pistes possibles. Delphine Jubillar sera-t-elle retrouvée ? Ils en doutent.

Avec l’aide de l’armée, de nouvelles fouilles ont été entreprises dès lundi par la section de recherches de Toulouse dans les environs de Cagnac-les-Mines (Tarn). L’opération a été déclenchée à la suite d’étranges déclarations faites par Cédric Jubillar à d’anciens voisins de cellule, au sujet de sa femme, Delphine, disparue depuis décembre 2020. Le suspect aurait affirmé à des codétenus l’avoir enterrée dans "un endroit qui a déjà brûlé". Ravagée par les flammes au cours d’un incendie au printemps dernier, une ferme voisine attire depuis l’attention des enquêteurs. "C’est devenu une attraction, tous les trois ou quatre mois, ils bloquent un chemin ou une zone. Ces endroits ont été fouillés à plusieurs reprises, par le collectif de soutien et par les gendarmes. S’ils avaient dû trouver, je pense qu’ils auraient trouvé", a commenté Georges, un riverain, mercredi 19 janvier auprès du Parisien.

Pour lui, la ferme n’est pas la clé de ce fait divers. Les rumeurs continuent d’aller bon train et de nouvelles théories émergent. "Certains disent qu’elle est enterrée dans le coin, d’autres qu’elle est lestée dans le Tarn et qu’on ne la trouvera jamais", a dévoilé cet habitant des lieux.

Un crime parfait ?
"Cédric promène les enquêteurs, c’est un manipulateur. Pour moi, elle est quelque part dans le Tarn. Mais pour ses enfants, que je plains sincèrement, souhaitons qu’ils trouvent quelque chose, qu’ils puissent l’enterrer", a expliqué Georges. Cette affaire judiciaire aura-t-elle, un jour, un point final grâce à des aveux ou à la découverte d’un corps ? Mis en examen pour "homicide volontaire sur conjoint" et incarcéré à la maison d’arrêt de Toulouse-Seysses depuis le 18 juin, Cédric Jubillar clame continuellement son innocence avec l’aide de ses avocats.
Répondre